Image de fond 1


Moulages de chutes libres.
Série de sculptures en étain et plomb, 2013.
Texte de Rebecca Lamarche-Vadel. Crédits photo : Aurélien Mole


Prédire le futur est une obsession immémoriale de l’homme, alors que déjà dans l’Antiquité, les Grecs, Romains, Egyptiens, et Mésopotamiens avaient recours à la divination au travers des auspices et oracles pour toute action collective.

Les dix œuvres Chutes libres de Benoît Pype sont nées de la chute d’une goutte de métal en fusion dans un volume d’eau, générant une variété de formes accidentelles et spontanées aux contours inattendus. Ce procédé est inspiré du rituel du « Bleigiessen », pratique divinatoire issue des cultures germaniques au cours de laquelle l’observateur interprète les formes produites. Benoît Pype crée ainsi dix sculptures dont les formes permettent les projections de notre conscience, chacune des Chutes Libres devenant une trajectoire et une potentielle destinée.